Madeira 2010

04 janvier 2010

La reprise est dure....

Les vacances de noel sont finies.. il faut maintenant se remettre au boulot et depiler tous les mails...
Noel c'est toujours un peu fatiguant, en ce qui me concerne je dois presque traverser toute la france de Nice a Albertville et Besancon.... on voit la famille ce qui est agreable et on bouffe, on bouffe... puis c'est le nouvel an et le retour a la maison avec encore quelques grammes...
J'ai envie de vraies vacances, ou je fais ce que je veux et je vais ou je veux... je vais avoir du mal a bosser aujourd'hui...

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 janvier 2010

Ca y'est!

Apres quelques tentatives infructueuses pour trouver un vol direction la laponie sans que ce soit trop galere, Pauline me dit qu'elle prefere partir la ou il fait un peu plus chaud...
Je propose alors Madere et son climat doux tout au long de l'annee.
Bingo il y a une petite fenetre en janvier ou les vols sont moitie moins cher que d'habitude...
Check avec le patron pour voir si je peux partir une semaine, c'est tout bon...
Le vol est booke! on pars le 19 janvier retour le 26!

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2010

Decollage

Non non la je peux pas faut que j'y aille... hop un coup de bus depuis sophia direction l'aeroport...

Je rejoins Pauline a gatwick car oui pour aller a Madere qui est a l'ouest du Maroc c'est moins cher de faire 1000km au nord pour aller a Londres et 2500km au sud pour aller a Funchal.... ca serait trop simple un direct 2400km.... t'as beau avoir un peu d'ecologie dans l'ame a la fin quand le billet est 2 fois plus cher le choix est vite fait....

Petite nuit dans un hotel 4 etoiles brade pour la saison et reveil tres matinal direction Funchal. Bien assis dans l'avion, il ne decolle pas. De la un hotesse pas contente du tout arrive et lance a tout le monde: 'I am going to show you a bag, i need you to identify it. If it belongs to noone it will not fly!'.... Sous mes yeux ebahis je vois apparaitre mon gros sac... Merde! Ah... mon camping-gaz? Ouai.. c'est vrai c'est un peu dangereux... ;o) bon bon... je l'enleve.. oui... Pfff!

Arrive a Funchal, 20m de bus de l'avion au terminal puis un ptit coup de bus local et depose des sacs a la pension Pensao Astoria en plein centre ville (27.50euros la nuit).

Il fait beau c'est cool, c'est parti pour une petite visite de la ville en mode j'ai pas assez dormi... C'est propre! C'est beau! C'est vert! Elle te tente pas la pelouse la? Ohhh si...
L'avantage de partir hors saison c'est qu'il y a vraiment personne! Et pourtant il fait bon! Un ptit 19 degres bien agreable.

P1030445

P1030450

P1030453

P1030462

P1030469

P1030476

Le soir on trouve un ptit bar vraiment tres sympa, style un peu boite de nuit qui doit etre bonde en ete! La mission c'est trouver une rando sur 3 jours... on peut pas dire qu'on ai pas le choix... apres de longues reflexions on trouve un parcours tip-top!! Trop content ;o)

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2010

Direction Monte

Apres une bonne nuit nous decidons d'aller voir le marche couvert. Bien sympa meme si il est un peu trop touristique et ou tu te fais reperer a 3km que t'es francais... petit achat de figues pour la rando a venir...

P1030504

P1030506

Ensuite direction le telepherique pour aller a Monte un village a 560m d'altitude.

On echappe in-extremis a la photo du touriste qui prend les oeufs et qui se la fait refourguer en haut pour 10 euros...

P1030522

Au programme pour les motives, visite de l'eglise, visite du jardin botanique, du jardin des orchidees, du jardin tropical, descente en chariot en osier, rando legere dans la foret de lauriers centenaires classee a l'unesco....

En ce qui nous concerne on est alle voir l'eglise et on s'est diriges vers l'autre telepherique en l'evitant pour redescendre dans la foret de lauriers. Petites rando certes mais en jean c'est pas evident surtout que ca descend severe! Au pied nous attend une levada (aqueduc) qui nous amene vers le jardin des orchidees. Plein la vue! (on est tombe sur une francaise qui avait traine son mari voir les orchidees... elle nous a tenu la jambe pendant 1/2h....)

P1030518

P1030527

P1030530

P1030536

P1030546

P1030557

P1030565

P1030570

On a reussi a se trainer jusqu'au jardin botanique pour une petite sieste entre les palmiers! Faut dire que ca monte quand meme assez violemment les routes a Madere...

P1030583

P1030588

Le soir retour sur Funchal, petit passage a l'office du tourisme qui nous dis que presque tous les parcours de rando qu'on voulait faire sont fermes (renovation ou chute de pierre oblige)... tout est a refaire... direction le bar!

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2010

En avant pour la rando!

Ca y'est c'est le grand jour, nos sacs sont prets et ils sont bien lourds... bon sang mais qu'est-ce qu'on a pu mettre dedans?? ca va etre dur...

Bon on a tout? sac, appareil photo.. tiens d'ailleurs... Oh merde l'appareil photo, j'ai pas recharge la batterie.... ou est le cable? au fond du sac! On a un peu de temps on va tenter de recharger en vitesse...

Allez ligne 80 direction Calheta ou quelques chose comme ca, le debut se passe bien sur la voie rapide qui ressemble fortement a un trajet Nice - Ventimiglia en plus tortueux: tunnels, falaises, ...

Ca se corse assez vite une fois l'auroute quitee, c'est la meme route mais en 2 fois plus petit, qui frole les falaises bien hautes et passe dans des tunnels a peine eclaires... le mieux c'est qu'a force de tourner dans tous les sens on sait pas ou on est.. enfin je devrais dire je sais pas ou je suis car Pauline evidemment roupille comme un loir!

Par chance j'apercois un panneau Rabacal, j'appuie sur le bouton et on descend dans un petit patelin 'Lombo do Doutor' 280m, sorti de nulle-part ou on trouve un ptit resto bien sympa et une prise salvatrice pour recharger l'appareil photo. Communication difficile mais finalement tres bon repas!

Rabacal (en fait un eglise sur le plateau avant Rabacal) c'est notre point de depart de rando mais c'est un peu 1000m plus haut! avec seulement 6km de route... un bon 17%!

En demandant au bar du coin on tombe sur un Venezuelien avec qui Pauline arrive a echanger quelques mots en espagnol. Sa merco a fond de premiere a plus de 20ans... Il pleut des cordes et tout est bouche, on ne voit rien et heureusement car la pente fait peur!

Arrive sur le plateau il tente de nous expliquer la ou on peut aller.. mais ca on le sait deja. Il nous laisse la tous les deux au milieu de nulle-part sous des trombes d'eau. On y est, dans le vif du sujet.

P1030595

P1030596

La rando commence a partir d'une petite eglise qui nous protege a peine. 100m parcourus, Pauline est deja trempee.. ca va? on continue?

On longe une levada toute petite mais bien reposante et rassurante. Par moment la pluie se calme puis redouble d'intensite. C'est plat mais quand meme sous cette pluie et le vent bien froid on fatigue un peu.

5km plus loin on croise enfin une route, puis une maison abandonnee. Une sorte de cabane en bois a moitie brulee nous sert d'abri. On est creves, trempes, on decide de camper la et on abandonne notre objectif de la journee. On verra demain. Heureusement on a pris une bouteille de vin, et meme si elle est bien lourde, elle nous rechauffe le coeur!

P1030597

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 janvier 2010

Une levada? ca doit etre tranquille non?

Reveil difficile apres une nuit ou il a pas arrete de pleuvoir... la pluie s'est arretee vers 3-4h du mat. J'ouvre la tente pour decouvrir une bouillasse infame.
Les affaires trempees laissees dans la cabane en bois on a peu pres seche c'est deja ca!
Puis le soleil perce enfin les nuages, le moral remonte accompagne de beaux arc-en-ciels ;o)

P1030605

P1030607

On se dirige sur la route vers le plateau de Paul da Serra balaye constamment par le vent (pas mal d'eoliennes pour le coup). Les flaques sont gelees! Brrr pourtant bien protege dans notre tente on a pas eu froid mais j'ai pas bien dormi car un peu en pente et la tente est trop petite pour moi...

P1030612


P1030613

Apres quelques detours on trouve la route en terre qui descend en quelques centaines de metres vers Cascalho un cirque impressionant ou on se sent tout petits! Pas mal de glissements de terrain plus loin on rejoint la source au pied du cirque et le debut de la levada. Petite pause casse-croute accompagne d'une goute de Poncha (Rhum+Citron+Canne a sucre!).

P1030616

P1030621

P1030624

P1030627

P1030631

P1030633

La suite me fait un peu peur, la levada a l'air de longer le flanc de la montagne qui est super abrupte et le depart completement detruit ne me rassure pas. Je fais 100m a pied pour constater qu'il y a deja des glissements de terrain.. je reviens avec le sourire pour pas effrayer Pauline qui a deja pas trop aime le tunnel degoulinant qu'on a traverse.

On entame la progression sur la levada qui s'avere parseme d'embuche. Des glissements de terrain nous obligent a escalader quelques rochers, ca va... Un passage de gue bien bouillonnant avec 10m de vide en dessous, brrr...
Le pire est a venir avec un passage completement detruit ou les Maderois ont fait un petit chemin de detour qui tient sur des rochers branlant sur de la terre qui ne demande qu'a glisser 10m plus bas. Je tente... ca passe mais j'ai peur, peur surtout pour Pauline qui traverse le sourire un peu crispe et moi aussi... ouf elle est pres de moi. C'est sur je ne repasse pas par la, pas de demi-tour!

La paroi est vraiment tres abrupte, certes rien a voir avec une bonne falaise mais quand meme, qu'est-ce qu'on va trouver au prochain virage? est-ce qu'on va encore devoir escalader un truc tangent?

P1030635

P1030637

P1030638

P1030640

P1030642

En fait nous avons decide de joindre deux parcours de rando relies par un tunnel de 2km... arrive devant le tunnel la levada est une nouvelle fois detruite et il nous faut desescalader des blocs bien trempes. Le tunnel est minuscule, pelles pioches sont la avec des casques... ils font des travaux dedans? l'entree est en partie bouchee par de la terre. Je m'engage sans mon sac. Heureusement 20m plus loin le tunnel est propre et on peut l'emprunter.
Ils sont pas tres grand les Maderois... je me cogne de partout avec mon sac plus haut que moi alors que je suis completement courbe. Quelle galere! Pauline n'est pas beaucoup plus rassuree, heureusement on voit le bout, petite lueur 2km plus loin!

P1030646

A la moitie j'en peux plus de porter ce sac trop lourd je le prend sur mon bras et galere le reste du tunnel.
Au deux tiers, chose improbable, on rencontre un couple d'allemands. La femme qui lutte pour eviter la lumiere de la frontale de Pauline nous explique qu'elle ne fera pas demi-tour car elle est passe dans des trucs trop dur ou elle s'est trempee les pieds... Je lui explique que de ce cote le passage est possible mais tres dangereux... je ne lui dis pas que moi meme je n'y retournerai pas!
On arrive enfin de l'autre cote je suis epuise et Pauline est soulagee!! et moi aussi! ;o)

Le reste de la levada s'ouvre sur une nouvelle vallee qui nous laisse entrevoir la rando du lendemain avec de belles montagnes tres escarpees! Apres la levada du cirque de Cascalho, celle-ci est une ballade de sante et je me demande bien ce que l'allemande a pu trouver de dur... on croise meme un couple avec un bebe... ok on s'est un peu mouille les pieds mais rien de mechant avec de bonnes chaussures. Je pense aux deux allemands et me demande si ils ont finalement fait demi-tour... j'espere qu'il ne leur est rien arrive...
Tres agreable cette fin de levada qui devient de plus en plus large. On passe dans des ptits coins qui en ete doivent etre merveilleux une fois fleuris. C'est neanmoins tres joli en hiver!

P1030658

P1030666

Nous arrivons a la boca de Encumeada et la un snack bar! La pinte de biere y passe ainsi qu'un plat de Gambas bien meritees! Premier point d'eau potable, en fait qui sort d'un robinet quoi... on aurait pu se ravitailler tout le long dans les levadas avec une ptite pastille quand meme...

Apres cette pause tellement attendue on attaque la montee direction Pico Ruivo 11km plus loin et 800m plus haut. Le chemin est literalement creuse dans la roche, des marches, des marches encore des marches. Que ce sac est lourd! On fait face constamment a des forteresses rocheuses de quelques 50 a 100m de haut, mais ou est-ce qu'il passe ce chemin?
La premiere forteresse passee, une deuxieme apparait dans le brouillard! Magnifique ce chemin mais ereintant. Quelques 400m plus haut on en peux plus et ca tombe bien la vegetation ultra dense fait place a une crete degagee avec une petite pelouse. Par acquis de conscience je vais quand meme voir un peu plus loin si y'a pas un meilleur endroit vu que celui-la a l'air bien vente mais Pauline est contente de son emplacement. Ca sera notre point de bivouac.

Grosse journee, environ 17km parcourus...

P1030673

P1030674

P1030677

P1030678

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2010

Dans les bouches de l'enfer

Comme prevu l'emplacement de bivouac etait en plein vent meme si on etait quand meme protege par quelques arbustes. De toute maniere y'avait pas trop le choix de l'emplacement.

La nuit a ete mouvementee, le bruit du vent qui a souffle toute la nuit a ete tres desagreable... sans parler de bruits un peu louche aux abords de la tente... en pleine nuit je me reveille et tape contre la tente pour faire partir ce que je crois etre un animal... 3h plus tard notre sac poubelle place entre le toit et la toile de tente bouge frenetiquement et disparait?? J'ouvre la premiere toile et emet un son peu convainquant (j'etais bien dans le pate).. pas de reponse, j'ouvre le toit et constate que ma poubelle s'est fait la malle 3m plus loin et que deux yeux jaunes me regardent... merde tout ca pour un chat sauvage qu'a faim!

Au reveil je vais voir un peu dehors le temps qu'il fait (et vais pisser par la meme occasion). On s'est poses sur une crete qui est encadree de quelques 100m de vide de chaque cote.. ;O) tu m'etonnes qu'il y avait du vent on est pile poil sur ce qu'ils appelent la barriere meteorologique. Toute la bouillasse arrive du nord et vient s'ecraser sur les parois et remonte le long pour venir se dissiper au sud qui pour l'occasion donne un climat sub-tropical ou les bananes poussent a foison.

C'est reparti, le chemin qu'on avait cru deja bien entamme hier n'a pas encore livre tous ses secrets et de nouvelles forteresses font leur apparition de plus en plus hautes a travers les nuages omnipresents. Encore des marches, c'est dur.
Nous croisons 2 allemands (encore) qui nous expliquent que la boca das Torrinhas est encore a 1h d'ici... moral a zero on croyait l'avoir deja depasse... puis un couple anglais trop sympa qui s'etonnent de la grosseur de notre sac (c'est bon on a compris pas besoin d'en rajouter...)

P1030685

P1030688

P1030693

P1030695

P1030700

On arrive finalement a la boca et on se fait une grosse pause dejeuner! Nous sommes tous les deux bien creves par cette marche.

On repars pour progresser dans la bouillasse et la vegetation dense, j'ai l'impression d'avancer vers l'enfer tellement le paysage est etrange! Toujours plus haut, toujours plus de marches! Heureusement une eclaircie arrive et nous devoile le paysage autour de nous.

Apres encore quelques kms nous arrivons enfin au pied du pico Ruivo qui est completement bouche. Tant pis on trace sur le refuge qui doit plus etre trop loin.

P1030705

P1030706

P1030711

P1030713

P1030714

P1030715

P1030719

P1030723

P1030728

P1030732

P1030734

De la musique, le refuge, une porte ouverte. On rentre acceuillis par un Maderois ma foi plutot rustre de premier abord. On essaye de communiquer en anglais... allemand.... espagnol... on se regarde et se lancent 'ca va pas etre facile'... sur quoi le gars enchaine avec: 'Ah francaisse? voulez biere?' ;o))

Le gars baragouine quelques mots en francais et la communication commence... il se marre en voyant nos sacs et nous explique qu'il voit rarement des gens et que les ordinateurs c'est pas son truc! Tres sympa, il nous permet de camper a proximite dans le bbq transforme pour l'occasion en campement! Un matou nous rejoins et miaule tout ce qu'il peut...

P1030736

J'entrevois une eclaircie et me lance dans la petit ascension du pico Ruivo pour au moins dire j'y etais.  Le sommet sort a peine des nuages mais le rayon de soleil m'a fait enormement de bien et je retourne a la tente fissa me glisser au chaud.

P1030737

P1030738

P1030739

On est creves et on a parcouru un peu moins de 10km dans ces marches! La nuit promet d'etre humide...

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2010

La pelle et la pioche + une bonne dose de courage

Notre rando devait originellement ne faire que 3 jours mais cette nuit pres du refuge etait necessaire. Humide comme prevu mais relativement calme meme si le refuge du cote nord de l'ile a ete balaye toute la nuit par la bouillasse et le vent.
En me levant je retrouve notre ami le matou qui s'est pose dans les cendres froides du bbq derriere nous, il nous reclame maintenant a manger mais les quelques miettes que nous lui donnons semble peu alechantes compare a de la bonne pate...
Une eclaircie pointe le bout de son nez et je decide d'aller voir la haut ce qu'il se passe, direction le pico Ruivo. Les 200m d'ascension s'averent etre tres glissant, c'est la qu'on comprend tout le sens de la temperature ressentie, les marches sont gelees. La plateforme en bois construite au sommet ressemble a une patinoire et je glisse jusqu'a un magnifique point de vue. Degage au sud, mer de nuage au nord ca promet!

P1030747

P1030745

Je redescend en direction de la tente bbq et nous partons apres avoir dis aurevoir au gardien qui a surement mieux dormi que nous ;o)
Le panneau nous annonce deux chemins? va savoir... le debut est en descente et longe la falaise dans des chemins creuses a la pioche, quel boulot de fou! La vue est bouchee mais laisse apercevoir les flancs de montagne de plus en plus escarpes. Arrives a un croisement le chemin se separe effectivement en deux, a gauche le cote completement bouche et a droite un tunnel que je traverse pour decouvrir l'autre flanc a peu pres decouvert. Pauline qui n'aime plus trop les tunnels (et je la comprend) hesite mais je lui soutiens que ca vaut le coup.
Ce cote la est moins bien entretenu que l'autre mais a l'avantage de faire gagner 1.4kms. On est un peu lessive de ces 3 nuits sous tente et decidons d'aller au plus court, l'arrivee nous promet (sur le guide) un restaurant. On pense deja a de gros bifteaks frites ou va trop savoir quoi!

Le chemin de crete depuis la boca de Encumeada jusque-la etait aerien mais rien compare a ce qui suit. Le chemin est literalement creuse dans la falaise et s'est un peu efondre par endroit. La petite angoisse remonte et nous progressons a tatons. Je comprend le classement couleur noir du topo-guide.
Un peu plus loin en lancant le regard je vois le chemin completement effondre avec les barrieres et le cable qui pendouille dans le vide. On est bon pour faire demi-tour.... en fait non, les Maderois dans leur elan de pelle-pioche ont creuses une alternative qui evite le passage a grand renfort de marches.
Quelques tunnels plus tard et quelques petits passages un peu stressants avec un gros sac on rejoins l'autre chemin. On a certes gagnes 1.4kms mais je pense que l'autre chemin etait bien moins perilleux mais ca on le saura jamais! ;o)

P1030752

P1030756

P1030759

P1030765

P1030768

P1030769

P1030771

P1030775

Une fois revenu sur le 'grand' chemin, on croise un groupe de 3 anglais. Je leur explique qu'il y a deux chemins et que l'on voit a peu pres le paysage d'un cote et pas de l'autre. Ca a pas l'air de les rassurer quand je lance: 'au moins on voit ou on pourrait tomber'.... ca m'a permis de me detendre un peu tiens! Pauline qui dit rien mais qui doit pas en penser moins...

Les marches recommencent de plus belle pour gravir un imposant bloc de pierre qui nous fait face. Je sens que Pauline fatigue et moi aussi! On arrive a un tunnel et voit qu'il y a du monde de l'autre cote... ce parcours est beaucoup plus frequente que tout ce qu'on a pu faire depuis le debut. Arrive de l'autre cote du tunnel on se retrouve tous les deux face a un groupe de 20 allemands tous plus ou moins heureux d'etre la ;o) Une femme me demande si il ya du soleil de l'autre cote... ben voyons... ;o) mais heureusement pour nous on se dirige vers le sud donc le soleil est de plus en plus present et ca fait du bien.

Le chemin longe maintenant des aretes de plus en plus efilees. On se retrouve a traverser un pont large d'1m avec 300m de vide de chaque cote. Je suis assez content d'arriver de l'autre cote et rassure Pauline qui se sent moyen de passer la surtout quand je lui demande de s'arreter pour une photo moi qui avait qu'une envie d'arriver de l'autre cote le plus vite possible!

La suite est plus relaxante meme si la montagne est tres aceree a cet endroit. Encore pas mal de marches mais on arrive maintenant en vue du pico de Arriero point d'arrivee de notre rando. Il semble malheureusement que le steack frites ne soit pas a l'ordre du jour.... deux grosses grues sont a l'oeuvre...

On croise maintenant pas mal de touristes qui prennent des poses idiotes a 100m de la route en direction de la ou on vient. Ca me fait rire je fais pareil d'habitude... la j'arrive au bout de la rando et je suis fatigue. Pauline n'a meme plus la force de porter son sac jusqu'au petit promontoire au sommet du pico de Arriero.

Une dame a la retraite et son mari m'assaillent de questions, combien de kms? combien de temps? Oui visiblement le fait qu'on puisse atteindre ce sommet a 1812m par la route aide pas mal les touristes.

N'empeche que ce couple qui a habite 6 ans sur l'ile de Skye en Ecosse (pays que j'affectionne beaucoup pour y avoir vecu 2 ans) est super gentil et nous discutons beaucoup. Par chance la bouteille lancee a la mer: 'Now we need to find a car to go down to Funchal' fonctionne et ils nous proposent de nous redescendre. Ils nous accordent meme le temps d'aller au snack nous enfiler une bonne biere et 4 gros toasts fromage + jambon.

Bon la descente de 1800m a presque 560m a Monte en fond de seconde dans une clio ca fait un peu bizarre mais bon il est pas habitue a conduire a gauche d'apres lui... En tout cas on a bien discutes et appris pas mal de choses grace a eux. Ils restaient 1 mois, etaient arrives par bateau de l'angleterre et repartait le mois prochain avec leur bateau a moteur de 14m pour un autre mois... C'est ptet ca la solution: la retraite ;o)

P1030780

P1030781

P1030782

P1030783

P1030786

P1030790

P1030793

P1030797

P1030799

P1030800

P1030808

Le couple d'anglais nous a poses a Monte. On leur a conseille d'aller voir le jardin d'orchidees. De notre cote on prend le bus apres avoir papote avec deux allemands curieux qui s'etonnent que Pauline parle si bien allemand: 'Ich wohne in Muenchen'... 'Ach so....'

On retourne a la pension Astoria qui nous a bien plu et etale nos affaires de partout... ca pue et ca ressemble a rien... faudra vraiment qu'on compte toutes les choses qui nous ont pas servis pendant cette rando!

Nous nous engoufrons dans le 'Blandy wine tasting' attraction touristique au possible mais qui fait du bien apres 4 jours dans la nature.

Il fait beau sur Funchal alors on va se ballader vers les quelques endroits qu'on a pas eu le temps de voir. Direction un fort qui a l'air bien haut mais ce coup-ci sans les sacs ca va bien mieux. Quelques ruelles plus loin on decouvre une levada perdue au milieu de la ville.

On redescend et on s'arrete a cote d'une eglise encerclee de 50aines de personnes. On croit a un marriage mais il est deja bien tard et on est lundi.. bizzare... Il sagit en fait d'une procession. La vierge Marie restee plusieurs annees dans cette eglise est deplacee dans une autre eglise. Un peu de coutume locale ca fait du bien.

Un peu plus bas on pose nos fesses a table d'un resto 'Beer House' conseille par l'office du tourisme. Le meilleur du sejour en fait! On a pas trop compris pourquoi le gars nous a deconseille un plat que Pauline voulait prendre mais bon.. (Acorda) on s'est regales!

P1030815

P1030816

P1030819

P1030821

P1030822

P1030825

P1030828

P1030830

P1030836

P1030840

P1030842

P1030849

P1030856

P1030862

Il est temps d'aller se coucher... dans un vrai lit, avec des vrais draps!

Cette rando etait vraiment difficile en partie a cause des sacs un peu trop lourd mais aussi du terrain tres accidente et aerien. En revanche il laisse dans ma tete plein d'image vraiment excellentes et je m'en rappelerais longtemps!!

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2010

La journee ecolo

Reveil un peu difficile, pas vraiment envie de quitter la couette bien chaude.... c'est parti pour une bonne journee qui sert a rien.. on rentre.
On trouve une ligne reguliere de bus qui se trouve etre moins cher et 1/2h plus tot que prevu... bon c'est un peu plus long et il passe par les petites routes... ptite frayeur pour nous deux quand a un detour de route qui longe la falaise de 200m pas loin de Funchal un autre bus debarque en face... Brrr...
Ptit dej a l'aeroport et decollage direction Gatwick.... Pauline me raconte les blagues du commandant de bord (je dormais) qui expliquait que nous avions bien embarque pour Stansted et que le temps de vol.. blah blah... Un ptit marrant celui-la! mais excellent les reactions des gens!

Ca secoue un peu et c'est long.... bon sang que c'est long... Je crois voir les cotes anglaises et me dit bientot arrive mais dans mon elan je ne m'etonne meme pas de voir du sable blanc.... 1h30 plus tard encore de l'eau... Et puis finalement les cotes anglaises... ah oui c'est quand meme moins beau ces falaises et ce sable gris-noir.. ;o)

Touch-down in UK. Le ptit comique recommence (je dors plus ce coup-ci) et nous demande si on a bien dormi, que nous venons d'arriver a Singapour et qu'il fait un temps clement.... sacre farceur! Mais bien tourne ses phrases. De quoi detendre l'atmosphere. Une salve d'applaudissement pour ses talents de cirque que tout le monde a apprecie. Un ptit degre pour nous a la sortie...
Glandouille et petage de bide en regle dans un pub!

Il est l'heure de se separer, partir chacun de son cote au plus grand etonnement de l'hotesse a l'enregistrement...
Munich pour Pauline et Nice pour moi.

J'ai passe une semaine vraiment geniale et je tire la gueule tout le long du vol Gatwick-Nice. Je reconnais Frejus, Cannes, le Palm-Beach, le cap d'Antibes, la Marina. Mon coeur monte comme a chaque fois a l'atterissage a nice ou la piste se fait bien attendre!
Jeff vient me chercher et je vais squatter chez eux pour la nuit car j'ai evidemment oublie mes clefs de maison dans la voiture qui est bloquee au taf.... mais je suis content ;o)

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2010

He ho debout la dedans

Ca y'est je viens de me poser devant mes 3 ecrans, mon debugger et ma carte electronique. Heu je faisais quoi la semaine derniere deja? Mes collegues me rappelent bien vite a l'ordre et je m'y remet 'sur les chapeaux de roue'....

Un collegue me dit qu'il va ptet partir pour le boulot en grece et en discutant le mot 'Meteores' m'arrive aux oreilles... je me retrouve immediatement en train de planifier une route a velo Nice->Meteores... 2200km... le plus dur pour l'instant me semble etre le Montenegro... ca pourrait etre pas mal pour partir grimper en itinerant? Merci aux lectures de 'Carnets d'aventure'... pas bon tout ca!

En resume pour cette 'premiere' rando itinerante... Nos sacs etaient trop lourds!
On est partis avec a l'interieur toutes nos affaires y compris celles necessaire a la vie dans la ville... La prochaine fois on posera tout ca dans une consigne... mais ou?

Detail du contenu de mon sac:

ce qui a servi:
-Sac a dos 50l+10 (alias Golgoth d'apres Seb..)
-Pantalon de rando en toile + pantalon de rando impermeable
-Polaire + veste impermeable
-Chaussures de rando (etanches sur au moins 3-4cm)
-Duvet -5 (merci les potes pour ce cadeau!)
-Thermarest (j'investirais peut-etre dans la version moitie?)
-Lampe frontale
-4 slips (peut reduire) + 3 t-shirts + 4 paires de chaussettes
-toit + arceaux de la tente (le sol etant porte par Pauline)
-bouffe pour 3-4 jours + 2l de flotte
-Telephone portable
-Topo guide rando + carte 1:60000
-Trousse de secours + couverture de survie
-PQ
= total 12kg ca devrait pouvoir se reduire non??

ce qui n'a pas servi pendant la rando:
-Popotte (assiete+petite casserole) vu que je me suis fais confisque mon gaz a Gatwick on a mange froid
-Guides divers sur Madere
-Magazines Vertical/Carnets d'aventures/Science et Vie
-Bd Happy Sex de Zep (trop bon!)
-Livre de poche Fred Vargas - Un peu plus loin sur la droite (merci Varenka)
-Serviette type chamoisine (douche a l'arrivee ca suffit)
-Petit sac a dos pour se ballader en ville
-Chaussures de rando legeres
-Trousse de toilette (avec mousse a raser, gel douche et tout le toutim)
-1 pull + 2 pollos
= total 4.2kg

En gros je me suis ballade avec pres de 16-17kg sur le dos... a mediter tout ca....

Posté par chevillotn à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2010

Le fin mot de l'affaire

Merci Pauline de m'avoir accompagne! C'etait bien dur et tu t'es bien debrouillee tout le long, j'ai beaucoup apprecie ton courage et ta perseverance sur ces interminables marches!

Je conseille a tout le monde de faire de la rando a Madere a plus ou moins grande echelle. On a parcouru un peu moins de la moitie de l'ile je crois et il y a plein d'autre rando, certaines etant vraiment tres accessible.

On va ou Pauline maintenant?

Posté par chevillotn à 01:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quelques cartes et references

En ce qui concerne la litterature:

1) Petit Fute - Madere
ISBN: 078-2746921443
Prix: 14 euros a la Fnac
Tres bon petit guide avec de bons conseils et suggestions de ballades. Historique, geographie, tout ce qu'il faut en pas trop gros.

2) Madeira - Bus & Touring Map
ISBN: 978-1904946410
Prix: 7.50 euros au bazar kitsch de Funchal
Carte au 1:60000 de Madere representant toutes les lignes de bus de l'ile ainsi que la majeure partie des chemins de rando et levada.

3) Rother - Madere - Guide de Randonnee
ISBN: 978-3763349104
Prix: 12 euros au bazar kitsch de Funchal
Petit guide compact avec 50 chemins et levadas allant du tres facile et abordable au plus difficile. Petite carte relativement bien detaillees, profil et estimations de temps. Point fort les suggestions de combinaison avec d'autres itineraires.

Un peu de cartographie du parcours que nous avons fait:

1) De la chapelle de Fatima a Cristo-Rei:

43___De_Cristo_Rei_vers_la_chapelle_de_Fatima

43___De_Cristo_Rei_vers_la_chapelle_de_Fatima

2) De Cristo-Rei vers Cascalho et vers la Boca de Encumeada

42___De_Cristo_Rei_vers_Cascalho

42___De_Cristo_Rei_vers_Cascalho

39___Herboriser_dans_le_Folhadal

39___Herboriser_dans_le_Folhadal

3) De la Boca de Encumeada au Pico Ruivo

32___Par_le_Pico_Ruivo_vers_le_Col_d_Encumeada

32___Par_le_Pico_Ruivo_vers_le_Col_d_Encumeada

32___Par_le_Pico_Ruivo_vers_le_Col_d_Encumeada

4) Du Pico Ruivo au Pico do Arieiro

30___Du_Pico_do_Rieriro_vers_le_Pico_Ruivo

30___Du_Pico_do_Rieriro_vers_le_Pico_Ruivo

30___Du_Pico_do_Rieriro_vers_le_Pico_Ruivo

30___Du_Pico_do_Rieriro_vers_le_Pico_Ruivo

Posté par chevillotn à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pour les accros de la 3D

http://www.gmodules.com/ig/creator?url=http://code.google.com/apis/kml/embed/embedkmlgadget.xml&up_kml_url=http%3A%2F%2Fbbs.keyhole.com%2Fubb%2Fubbthreads.php%3Fubb%3Ddownload%26Number%3D870024&up_view_mode=earth&up_earth_2d_fallback=0&up_earth_fly_from_space=1&up_earth_show_nav_controls=1&up_earth_show_buildings=1&up_earth_show_terrain=1&up_earth_show_roads=1&up_earth_show_borders=1&up_earth_sphere=earth&up_maps_zoom_out=0&up_maps_default_type=map&synd=open&w=500&h=400&title=Embedded+KML+Viewer&border=%23ffffff%7C3px%2C1px+solid+%23999999

Posté par chevillotn à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]